Semer des fleurs sauvages locales, Pourquoi ?

Semer des fleurs sauvages locales, Pourquoi ?
Écaille chinée sur une Bétoine

Semer des fleurs sauvages locales, pour contribuer à restaurer notre biodiversité et à nous faire plaisir en fleurissant nos jardins !

Elles ont leur place partout, dans nos jardins, nos espaces verts, vergers ou prairies…

Et oui, les couleurs de leurs fleurs et leurs textures variées offrent de beaux fleurissements qui complètent les coins jardinés et s’intègrent parfaitement à nos paysages.

Elles sont en plus faciles à implanter car elles vivent ici depuis des milliers d’années donc très adaptées à la nature du sol, aux conditions climatiques. Contrairement aux espèces exogènes, elles ont évolué avec les écosystèmes et les conditions pédoclimatiques et sont adaptées au changement climatique.

Résistantes, rustiques, reproductibles, elles demandent peu d’arrosage et d’entretien amenant à s’orienter vers une gestion différenciée des espaces. Cette approche du fleurissement est de surcroit écologique par la présence d’ilot de fraicheur que constituent les végétaux et en réduisant l’usage des énergies fossiles.

Les plantes sauvages apportent des ressources alimentaires et des habitats indispensables à la petite faune comme aux insectes. Une relation privilégiée existe entre elles et eux depuis des milliers d’années contrairement à certaines plantes cultivées ou d’origine lointaine qui ne seront pas en phase avec leurs besoins.

Gestion différenciée à la Maison du Parc du Morvan
Gestion différenciée à la Maison du Parc du Morvan
Knautie des champs
Knautie des champs
Marguerite et Trichius
Marguerite et Trichius

Semer et planter des fleurs sauvages locales permet donc de conserver des patrimoines biologiques et génétiques propres à nos régions, qu’ils soient floristiques ou faunistiques. C’est aussi une façon de se relier à la Terre, de diffuser des savoirs et de développer des savoirs-faires.

Une vidéo ludique sur les enjeux de la flore locale

par l’Agence Française pour la Biodiversité